Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Journal d'un chat noir

Journal d'un chat noir

j'pose les bases, j'ai des TCA et pas envie de vivre.


Boulimie

Publié par chat noir sur 11 Octobre 2015, 01:14am

Catégories : #TCA, #demons

Boulimie

Bon ça fait un moment que je veux écrire sur la boulimie, mais je veux faire un truc bien alors j'attendais d'avoir vraiment la motivation qu'il faut, et là je crois que ça y est. ça me tenait vraiment à coeur, c'est pour ça que j'ai pas vraiment écrit ces derniers jours.

Déjà je vais pas faire tout un écrit pour dire ce que c'est la boulimie, déjà parce que ça me saoule de faire des pavés pour ça, on en trouve dans tous les blogs pro ana ou de personnes qui ont des TCA alors à la fin c'est bon, on sait ce que c'est. Et puis au pire si vous ne connaissez pas vous être grands, allez chercher sur Google.

........ Mais comme je suis curieuse, je suis quand même allée voir ce que ça disait dans le dico (je suis sûre que je suis la seule jeune de France à encore chercher des mots dans un dictionnaire mdr), en général c'est plutôt clair et concis.

 

boulimie : nom féminin, du grec boulimia, faim de boeuf ; trouble psychique caractérisé par des accès de faim incoercibles, avec absorption de grandes quantités de nourriture, pouvant être suivis de vomissements provoqués.

 

Hm "incoercibles" ça veut dire "qui ne peut être réprimé/arrêté/contrôlé" hein.

Du coup, je ne sais pas encore quelle tournure va prendre cet article. Je pense que je vais faire un genre de témoignage/coup de gueule, où je vais montrer l'envers du décors. Pour celles (ou ceux, qui sait ?) qui pensent que la boulimie c'est cool pour maigrir. Allez, on est partis.

 

J'ai développé une boulimie vomitive en mai 2013 si mes souvenirs sont bons. Donc là ça fait plus de deux ans que je suis prisonnière de ce poison. Avant ça, j'avais déjà eu quelques épisodes d'hyperphagie, mais je n'avais jamais ressenti le besoin de me faire vomir.

La première fois que je me suis faite vomir, j'ai pas bien compris ce qui était en train de m'arriver. Pour moi c'était "j'ai juste un peu trop mangé, je ne me sentais pas très bien, ça n'arrivera plus". Mais l'ennui c'est que je m'étais trompée, ce n'était que le début d'une longue descente aux enfers (ou je compare la boulimie à l'enfer calmement).

Après mai 2013 j'ai passé de longs mois sans faire de réelle crise, je veux dire j'avais des épisodes hyperphagiques, mais je ne me faisais jamais vomir, pour la simple et bonne raison que je ne vivais pas seule. Alors je n'envisageais même pas de me purger, je me "contentais" de me mutiler pour me punir de manger comme une énorme truie.

La boulime vomitive a débuté vraiment en juin 2014, donc à peu près un an après les premiers vomissements. J'étais toute seule chez moi, avec des quantités énormes de nourriture, il y avait assez à manger pour plusieurs personnes et je ne savais pas quoi faire de tout ça, alors je me préparais de véritables festins qui finissaient directement dans les toilettes.

Ah oui, j'ai oublié de préciser que j'ai commencé à me préoccuper de mon poids en 2011, mais jusqu'en 2013 je n'ai rien fait de particulier pour en perdre, mais j'en parlerai plus tard de ça, dans un autre écrit.

Donc, il fallait que cette nourriture disparaisse mais c'était hors de question pour moi de la manger, car manger voulait dire grossir. Alors j'ingurgitais tout ça le plus vite possible et j'allais me faire vomir presque aussi vite.

Après il y a eu l'été, j'ai dû freiner mes épisodes boulimiques, ça s'est relativement bien passé. En août 2014 je me suis faite opérer des amygdales, du coup pendant environ trois semaines je n'ai pu manger que de la nourriture liquide ou des glaces. J'ai perdu cinq kilos il me semble. J'étais super contente, sauf que quand j'ai pu à nouveau manger des aliments solides j'ai commencé à reprendre (bon ok j'avoue, je me suis jetée sur le McDo comme la misère sur le pauvre donc ça aide pas des masses) et ça m'a provoqué pas mal de crises d'angoisse et de panique.

C'est en septembre 2014 que la boulimie s'est réellement installée.

 

Voilà, c'était une intro un peu longue, mais nécessaire pour expliquer un peu d'où je pars. Entrons dans le vif du sujet.

A ce moment là j'emménageais toute seule, donc c'était la libération, plus personne pour me surveiller, ni ce que je mangeais, ni SI je mangeais. Au départ je me contentais d'un repas par jour, celui pris à la cafétéria, et je ne mangeais quasiment rien, du coup j'ai reperdu les kilos retrouvés, mais j'ai vite commencé à en souffrir chez moi, quand je rentrais le soir j'avais toujours terriblement faim, et mon corps me réclamait des nutriments. Alors j'ai commencé à manger n'importe quoi, j'avais la flemme de me faire à manger, donc c'était gâteaux et céréales la plupart du temps, ou fromage et desserts. J'ai ensuite décidé de m'adapter, et je n'achetais que des plats préparés, qu'il fallait seulement faire cuire une douzaine de minutes au four, l'excuse officielle c'était "je perds moins de temps quand je cuisine" mais en vrai c'était surtout que ça allait plus vite de le faire pour mes crises.

Bref, assez parlé des détails, je suis devenue boulimique.

 

Les idées reçues : la boulimie fait maigrir.

FAUX FAUX FAUX ARCHI FAUX.

La plupart du temps ce qu'on voit dans la boulimie, c'est que puisqu'on a vomi on n'a rien dans le ventre donc on ne grossi pas. Mais le truc c'est que quand tu fais ta crise et que tu bouffes comme un porc juste avant, ben t'as beau vomir pendant trois quarts d'heure, tu sortiras jamais tout ce que t'as mangé.

Quand tu vas te peser tu vas croire que t'as pas pris un gramme voire même que t'as perdu un peu de poids, mais c'est pas une vraie perte, t'es simplement DÉSHYDRATÉE.

Parce que oui, la boulimie (vomitive j'entends, je vais me contenter d'écrire "boulimie" dans le reste de l'écrit parce que j'ai la flemme, me jugez pas svp) ça déshydrate. Se faire vomir ça représente un énorme traumatisme pour tout le corps. Y a tout qui se contracte, tous les membres se crispent, la respiration qui se bloque, les yeux qui pleurent et perso j'ai même des petits vaisseaux qui éclatent sur les paupières, au niveau des cernes et même au niveau des paumettes parfois, c'est suuuuper classe. Enfin bon. Le vomissement provoqué est hyper violent pour tout le corps, alors ouais ok ça brûle des calorie yes génial danse de la joie mdr non calme toi Joséphine. T'es juste en train de sortir absolument toute l'eau qui se trouve dans ton système digestif, et sachant que le corps humain est composé à 60% d'eau, ben c'est pas le meilleur plan de l'année.

D'où la soi-disant perte de poids. L'eau ça pèse. Faites l'expérience, si vous avez faim, pesez vous, buvez un demi litre d'eau, repesez vous ensuite : vous aurez pris 500 grammes sans avoir eu un vrai repas, je veux dire sans avoir ingurguté des calories, ce terrible monstre.

Du coup, si on se déshydrate quand on vomit (c'est d'ailleurs pour ça que lorsqu'on a une gastro il faut boire beaucoup, même si on gerbe tout dix minutes plus tard, c'est pour compenser les vomissements) fatalement on perd du poids. Mais la prochaine fois que tu vas boire tu vas le reprendre. C'est prouvé, les changements de poids significatifs sont à chaque fois dûs à une perte d'eau.

Conclusion : non, la boulimie ne fait pas réellement maigrir.

 

Ce qui fait maigrir, c'est les période de jeûne qu'on fait toutes entre deux crises.

Perso en fonction des périodes j'alterne entre faire plus de cinq crises par jour, donc hyperphagie puis direction la cuvette, et pas de crises pendant deux jours. Mon max depuis que ma boulime est devenu importante c'est neuf jours, mais c'était y a un peu moins d'un an. Là maintenant j'arrive pas à tenir plus de trois jours. Même si j'aimerais beaucoup.

 

Les risques/conséquences de la boulimie :

Alors alors, il y en a plein, je vais essayer de faire une liste assez complète tout en précisant si j'en souffre/en ai souffert.

Premièrement, beaucoup de carences. ça honnêtement je sais pas si j'en ai parce que ça fait très longtemps que je n'ai pas fait de prise de sang.

Du coup, la déshydratation, ça je pense que ça va parce que je bois beaucoup d'eau tout au long de la journée, c'est un truc que je fais depuis toujours donc niveau hydratation je pense que j'ai pas de soucis à me faire.

Askip on peut avoir des problèmes cardiaques, bon je passe en mode explication scientifique, pardonnez moi. J'ai dit qu'il y avait des carences, si il y a des carences en potassium et en calcium (des nutriments qui permettent la contraction des muscles, pour simplifier beaucoup beaucoup beaucoup) on peut avoir des insuffisances musculaires, et comme le vomissement demande un effort considérable ben ça peut provoquer un arrêt caridiaque. Fort heureusement pour ma personne, je n'ai jamais fait d'arrêt. Mais j'ai fait de la tachycardie (le coeur qui bat trop vite) pendant plusieurs mois quand j'étais dans des périodes où je faisais plusieurs crises par jour, genre avant et après les cours, plusieurs jours d'affilée.

Apparemment on peut avoir des oedèmes (accumulation d'eau dans les tissus, ça se traduit par un gonflement d'une zone du corps) dans les pieds ou les jambes quand on est atteint d'hyperphagie compulsive, et au niveau de l'abdomen chez les boulimiques qui se font vomir. J'en ai jamais eu. J'ai juste le ventre gonflé après avoir vomi mais ça c'est la conséquence.

On peut avoir une déchirure de l'oesophage (le tuyau qui relie la bouche/gorge à l'estomac) ou de l'estomac, voire des ulcères (des trous en gros) de l'estomac, ça c'est sûr, pour le reste du système digestif je sais pas. Je sais qu'en cas d'hyperphagie on peut déchirer l'estomac, mais genre le duodénum (partie qui suit l'estomac) j'en suis pas sûre. Je l'ai déjà vu dans un film mdr mais le conexte était bien particulier (Seven, 1995, avec Brad Pitt et Morgan Freeman, les vrais savent).

Après on peut souffrir d'insomnie, avoir des difficultés à s'endormir ou rester endormi, c'est mon cas, c'est dû aux carences, ça crée une sorte d'hyperactivité, du coup on dort très mal, on se réveille souvent, on est obligés de changer de position très souvent, et après en journée ça se traduit par ce que j'appelle le syndrome de la jambe sans repos, c'est genre le mec insupportable qui remue sa guibole tout le temps et fait trembler la table ou le banc mdr. Ben ce connard là c'est moi coucou.

Ouais bon sur internet ça parle carrément d'un syndrome de fatigue chronique, en gros t'es une loque toute la journée parce que t'es sous alimenté. Moi j'suis comme ça juste après une crise, ce qui est la conséquence directe, comme le ventre gonflé si on veut. C'est les trucs inévitables.

Après au niveau du visage, on peut avoir des gonflements des joues, les yeux rouges et larmoyants, les petits vaisseaux qui pètent autour des yeux, après l'acidité des reflux gastriques peut provoquer des caries et toute une équipée d'autres problèmes bucco-dentaires.

[edit du 14.12.15] j'ai remarqué y a quelques jours que j'avais une dent abîmée, c'est une des incisives du bas, la 31 pour ceux qui connaissent la nomenclature des dents, la partie tranchante est érodée, on dirait qu'elle a été limée, donc c'est un peu rapeux et j'ai l'impression que c'est plus sensible. Je sens pas de différence mais ça me fait flipper, j'ai pas envie de prendre rdv chez le dentiste et qu'il révèle à mes vieux que je suis boulimique, parce que c'est obligé qu'il s'en apperçoive, les dentistes et les ORL c'est les premiers spécialistes à le remarquer.

Un truc vraiment pas cool, c'est que les cheveux deviennent dégueulasses, genre ils sont tous secs, cassants et ils tombent par poignées, j'en parle par expérience, quand je me passe à peine deux doigts dans les cheveux j'ai l'impression que la moitié de ma tête est restée dessus, et je vous explique même pas quand je passe un coup de brosse. Maintenant ça s'est un peu calmé j'ai l'impression mais à une période j'ai cru que j'allais devenir chauve.

ça par contre j'avais pas capté, l'hypotension orthostatique, en gros c'est quand on se lève, on a des vertiges, des étourdissements, la vision troublée, des palpitements, parfois des maux de têtes (qui peuvent aussi être dus à la déshydratation) et ça peut même aller jusqu'à l'évanouissement. Je suis jamais allée jusqu'à l'évanouissement.

Toujours dans la section carences, une carence en fer peur amener à l'anémie, ça veut dire qu'il y aura moins de globules rouges dans le sang, et c'est eux qui transportent l'oxygène, du coup c'est pas bon pour le business, ça se traduit par de la fatigue, des essouflements, des infections accrues et des palpitations cardiaques. Mais no stress si vous avez ces symptomes, si vous avez lu jusque là vous avez bien vu que la plupart de ces effets sont obtenus après avoir vomi, du coup c'est pas parce que t'es boulimique que t'es forcément anémique. c'est quand même rare ça, le corps sait bien se protéger.

Pour les filles, on peut subir une aménorrhée, ça veut dire qu'on a plus nos règles. ça m'est déjà arrivé de sauter un "cycle" comme ça. Je mets des guillemets parce que je n'ai absolument aucun cycle, mes règles arrivent de manière complètement aléatoire. Je peux les avoir deux fois dans le mois comme pas du tout pendant deux mois. Les joies des TCA.

En général c'est dû à une perte importante de la masse graisseuse, dont un des rôles est de balancer un signal aux ovaires pour qu'ils sécrètent une hormone qui va déclencher les règles. C'est pour ça que les filles qui sont totalement dénutries et qui sont squelettiques n'ont pas leurs règles.

Les TCA ça entretient la dépression les enfants, n'est-ce pas merveilleux ? Un joli cercle vicieux rien que pour nous ! Quel cadeau ! En gros je suis dépressive donc j'ai développé des TCA, et les TCA que j'ai développés viennent nourrir ma dépression. C'est formidable.

 

Bon voilà j'ai fait un méga pavé de la mort (en parlant de mort tiens, askip dans 15% des cas la boulimie conduit à la mort) pour dire ce que la boulimie faisait à notre petit corps.

 

Ah, et j'ai oublié de préciser qu'un vomissement est toujours pathologie, un vomissement ne sera jamais physiologique (= normal), c'est pas pour rien qu'il y a un circuit qui consisite à introduire la nourriture dans sa bouche et qu'elle ressortira sous forme de caca, et dans le système digestif y a tout un tas de précautions qui sont mises en place pour éviter que la nourriture fasse demi tour genre c'est plein de valves anti-reflux etc donc un vomissement ne sera jamais naturel, non même pas quand t'as la gastro ou que tu fais une indigestion à Pâcques Véronique.

 

Ce que la boulimique ne dit pas :

Depuis que je suis boulimique je suis CONSTIPÉE. Genre si je vais faire caca une fois par semaine c'est Noël. Rigolez pas, c'est ultra chiant. ....... pénible, handicapant, et DOULOUREUX. T'IMAGINES DEVOIR GARDER TON CACA DANS TON VENTRE TOUTE TA VIE ? Bref. La constipation c'est dû au manque d'eau dans les selles, c'est pour ça que je bois beaucoup aussi, pour essayer de booster tout ça. Je prends aussi plein de compléments alimentaires genre phytothérapie pour essayer de stimuler mon transit. Mais en même temps, quand tu fais une crise, tu vomis pratiquement tout ce que t'as dans le ventre, alors tu veux chier quoi ? Voilà. C'est une des principales raisons pour lesquelles je veux me sortir de ce merdier. (Sérieusement ? J'ai employé ce mot ? Ah c'est beau l'autodérision)

Ensuite, asseyons nous et parlons de l'aérophagie, des crampes d'estomac, des ballonnements et des maux en tout genre. Parce que croyez pas que ça passe comme une lettre à la poste, je me souviens encore de longues nuits où je me tordais de douleur sans pouvoir bouger, juste à devoir subir et attendre que tout ça se calme.

 

Voilà. En gros la boulimie c'est plus douloureux qu'efficace en termes de perte de poids. Je l'ai déjà dit et je le répète, la boulimie ne fait pas maigrir, elle détruit juste le corps et l'esprit à tous les niveaux. Donc si jamais vous pensez à ça comme solution pour maigrir, comme j'ai eu la connerie de le faire, ben je l'ai testé pour vous : ça ne fonctionne pas !!!! C'est juste un putain de cercle vicieux, un problème qui va s'ajouter aux autres pour pourrir votre vie.

Cependant, je veux qu'on garde bien à l'esprit que la boulime est un Trouble du Comportement Alimentaire, au même titre que l'anorexie peut l'être, et que donc c'est une maladie, en aucun cas c'est un choix, même si ça en a l'air, il suffit de pas grand chose pour tomber dedans, c'est pas un pecno qui se dit "teh j'ai trop mangé je vais aller vomir" ou qui se fait vomir parce qu'il a envie et il kiffe ça. Je le dis parce que j'ai déjà entendu mes propres potes dire que les boulimiques étaient des personnes stupides et complètement cinglées. Désolée mais non. C'est une maladie mentale et c'est certainement pas à prendre à la légère. Donc respectez ça.

 

Maintenant, je suis pas là pour faire des leçons de morale puisque je suis moi-même malade. Alors je vais donner deux-trois conseils, si jamais un ou une boulimique passe par là.

 

Après une crise :

il faut boire de l'eau, pas trop pour ne pas se sentir pleine, c'est pas le but recherché quand même, mais juste pour compenser un peu la déshydratation qu'engendre le fait de se faire vomir.

une des erreur fréquemment commises est de se brosser les dents juste après, par rapport à l'haleine et au goût. Pourquoi c'est une erreur ? Parce que les dents viennent de subir un gros traumatisme, alors se brosser les dents les agresse d'autant plus. Il vaut mieux commencer par se rincer la bouche à fond avec de l'eau et boire un peu, et revenir plus tard pour se nettoyer les cacholes. Mais il ne faut pas non plus passer à côté de cette étape car il est important d'éliminer toutes les traces d'acides gastriques qui agressent l'émail des dents.

 

Astuces pour l'odeur sur les doigts :

bien se laver les mains, à l'eau tiède ou un peu chaude pour commencer. mais pour moi ça ne suffit pas malheureusement. Du coup j'ai deux trucs qui marchent assez bien sur moi :

pour les filles, on peut se passer un coup de dissolvant ou une couche de vernis, en général ça masque l'odeur.

sinon faire la vaisselle ça efface assez bien l'odeur.

au pire prendre une douche en prenant le temps de se laver les cheveux, les produits vont dissoudre l'odeur.

par contre ce qui n'a jamais marché pour moi c'est genre mettre du gel hydroalcoolique ou de la crème. ça ne fait que mélanger les odeurs et c'est encore plus désagréable erk.

 

Je crois que j'ai fait le tour de la question, je voulais faire un truc assez dégueulasse pour bien montrer que la boulimie c'est une plaie, et qu'aucune boulimique ne vous dira jamais "ouais c'est une bonne idée j'te le recommande vraiment allez bisou on se retrouve en enfer j't'appelle".

Je souhaite énormément de courage à toutes les boulimiques qui essaient de s'en sortir, si jamais vous voulez me parler sortez de l'ombre, je ne mords pas. Enfin pas pour faire mal (cligne cligne).

A la prochaine,

chat noir

Commenter cet article

JusteMasha 04/01/2017 13:29

Bonjour,
Où en êtes-vous aujourd’hui ? Si je peux me permettre, je vous invite vraiment à jeter un oeil au site de Catherine Hervais www.boulimie.fr, si vous ne le connaissez pas déjà. Moi ça m'a beaucoup aidée au plus fort de mes crises de savoir ce qui se passe et comment ça fonctionne.Elle a aussi écrit "Les toxicos de la bouffe", qui permettent vraiment de mettre des mots sur tout ça (et surtout, on n'y trouve pas de culte de la volonté, ou des conseils comme boire un grand verre d'eau ou manger plein de navets plutôt que des gâteaux quand on fait une crise... exactement le type de suggestions qui moi me rendaient dingue).
Plein de courage,
Masha (www.bouledevie.com)

Sissi 12/10/2015 21:22

Votre detresse fait de la peine à voir. la boulimie qu'elle soit vomitive ou hyperphagique, est une maladie, une addiction. L'objet de cette addiction est la malbouffe, le sucre et tout comme dans l'alcolisme , c'est l'alcool. Le jour ou j'ai parlé avec une alcoolique, j'ai compris que j'avais le meme probleme qu'elle. Et j'ai fait des recherches. Cette maladie qui est physiologique, neurobiologique (ce qui explique que les psychotherapies ne fonctionnent pas dur elle) se soigne avec un vieux medicament, passé dans le domaine public, remboursé , le baclofene. Il est prescrit depuis 10 ans pour l'alcool, depuis 3 ans pour la boulimie. Allez voir sur le forum baclofene.com, on vous donnera les coordonnées de medecins pres de chez vous , qui connaissent bien ce medicament. Courage!

chat noir 12/10/2015 23:26

Je sais que c'est une maladie, une addiction, c'est donc d'autant plus difficile, puisque, pour refaire le parallèle avec l'alcoolisme, un alcoolique peut se sevrer et se passer de l'alcool, sauf que l'addiction de la boulimique c'est la nourriture or on ne peut pas se passer de la nourriture ... Il faut se réconcilier avec elle et c'est une étape terriblement difficile.
Je ne savais pas qu'il existait des médicaments pour traiter les TCA. Mais je n'aime pas les médicaments, pour moi une maladie psychologique comme la boulimie ne peut pas être traitée de manière médicamenteuse, les médocs vont seulement servir à réguler l'humeur et refréner les pulsions, et je ne veux pas que ma personnalité soit affectée par des produits chimiques.
Je suis quand même allée voir, et si ça a fonctionné pour vous, j'en suis ravie et je vous félicite d'avoir réussi à vous sortir de ça. Bon courage également.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents